Bonne nouvelle, même si ce n'est qu'un début...

Dans le projet de loi de Santé publique, actuellement en discussion au Parlement, il a été prévu une disposition concernant les troubles du comportement alimentaire.

Adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale le 18 mars dernier, cette disposition stipule que « la politique de santé contribue à la prévention et au diagnostic précoce de l'anorexie mentale et des troubles des conduites alimentaires, notamment en luttant contre la valorisation de la minceur excessive ».

En savoir plus