Ce que l’on sait : La présence de symptômes résiduels au décours de la prise en charge peut être un facteur de risque de rechute dans les TCA

Ce que l’on apprend : La baisse des préoccupations corporelles, un IMC proche (85%-95%) de celui visé et la baisse des vomissements (<2 par mois) en fin de traitement constituent des facteurs de bon pronostic.                                                    

Ce que ça change : Les facteurs de bon pronostic sont différents selon le type de TCA et de l’âge des patients, et sont peu superposables selon les centres.

Référence : Lock J, Agras WS, Le Grange D, Couturier J, Safer D, Bryson SW. Do end of treatment assessments predict outcome at follow-up in eating disorders? int J Eat Disord. 2013 Aug 14. doi: 10.1002/eat.22175 

En savoir plus : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23946139 

Guillaume Lavoisy : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.