Ce que l’on sait : Les patientes souffrant de boulimie nerveuse (BN) ont une prévalence plus élevée de trouble de l’usage de l’alcool (TUA). L’impulsivité est souvent mise en avant comme facteur commun.

Ce que l’on apprend : Les auteurs ne mettent pas en avant de différence de profil d’impulsivité (mesurée par repas test, auto-questionnaires et taches neurocognitives) chez les patientes BN avec ou TUA (actuel ou passé).

Ce que cela change : L’impulsivité est un élément essentiel dans la BN mais ne peut expliquer à elle seule la forte prévalence des addictions chez ces patientes. D’autres études devraient chercher à mieux comprendre ce phénomène.

Référence: Robyn Sysko, Rachel Ojserkis, Janet Schebendach, Suzette M. Evans, Tom Hildebrandt, B. Timothy Walsh, Impulsivity and test meal intake among women with bulimia nervosa, Appetite, Available online 7 January 2017, ISSN 0195-6663

Lien : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0195666317300259

Dr Sylvain ICETA - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.