Ce que l’on sait : L’origine des troubles du comportement alimentaire est multifactorielle et l’exposition aux messages médiatiques (télévision, magazines de mode) peuvent y contribuer.

Ce que l’on apprend : Les jeunes adultes qui passent le plus de temps par jour sur les réseaux sociaux et qui atteignent le plus grand nombre de visites par semaine présenteraient un risque de 2,2 à 2,6 fois plus élevé d'être concernés par un trouble alimentaire.  

Ce que cela change : Cette étude soulève le débat concernant l’enjeu des médias dans les troubles alimentaires. Censure ? Partenaire de soin ? Quelle place leur donner dans la prise en charge des TCA ? D’autres recherches pourraient poursuivre les investigations.

Référence : Sidani, J., Shensa, A., Hoffman, B., Hanmer, J., & Primack, B. (2016). The Association between Social Media Use and Eating Concerns among US Young Adults. Journal Of The Academy Of Nutrition And Dietetics, 116(9), 1465-1472. http://dx.doi.org/10.1016/j.jand.2016.03.021

Juliette Quéau : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.