Ce que l'on sait : La prévalence de la maltraitance infantile (MI) chez les patients souffrant de TCA  est élevée par rapport à la population générale et par rapport aux autres troubles mentaux. 

Ce que l'on apprend : La MI quelle qu'elle soit, est fortement associée à tous les types de TCA. Ils   sont alors plus sévères : début plus précoce, plus de comorbidités psychiatriques et d'idées suicidaires.

Ce que ça change : Il est important d'améliorer la recherche systématique d'antécédents de MI pour favoriser une prise en charge appropriée des TCA (prévention primaire et secondaire).

Référence : Molendijk, M.L., Hoek, H.W., Brewerton, T.D. and Elzinga, B.M. (2017) ‘Childhood maltreatment and eating disorder pathology: a systematic review and dose-response meta-analysis’, Psychological Medicine, , pp. 1–15. doi: 10.1017/S0033291716003561. 

Louise Avenet - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.