Ce que l’on sait : Un frange non négligeable de patient souffrant d’anorexie vont évoluer sur un mode chronique et résistante aux prise en charge.

Ce que l’on apprend : Un programme de stimulation cérébrale profonde chez 16 patientes souffrantes d’une anorexie résistante est associé à des améliorations significatives et soutenues des symptômes affectifs, de l'IMC et de l’activité neuronale en imagerie.

Ce que cela change : Cette étude suggère l’intérêt de nouvelles alternatives thérapeutiques et un espoir supplémentaire pour des patientes en échec avec nos prises en charge actuelles.

Référence: Deep brain stimulation of the subcallosal cingulate for treatment-refractory anorexia nervosa: 1 year follow-up of an open-label trial. Lipsman N, Lam E, Volpini M, Sutandar K, Twose R, Giacobbe P, Sodums DJ, Smith GS, Woodside DB, Lozano AM. Lancet Psychiatry. 2017 Ap

Sébastien Guillaume - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.