Ce que l’on sait. Le toucher affectif contribue au processus d’intégration multi sensoriel de la représentation du corps. Les patientes anorexiques sont plus sensibles à l’influence des signaux visuels et extéroceptifs qu’à leur propre proprioception quand il s’agit du corps.

Ce que l’on apprend. Les patientes anorexiques ressentent moins de plaisir au toucher que les contrôles et cette atteinte est en partie liée à un dysfonctionnement des fibres afférentes C.

Ce que cela change. La plus grande sensibilité aux signaux visuels concernant le corps, et les distorsions corporelles observées dans l’anorexie mentale pourraient être liées, en partie, à une perturbation de la perception intéroceptive. 

Source. Crucianelli L1, Cardi V2, Treasure J2, Jenkinson PM1, Fotopoulou A3.- (2016) - The perception of affective touch in anorexia nervosa. Psychiatry Res. 2016; 239:72-78. doi: 10.1016/j.psychres.2016.01.078.

Morgane Rousselet Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.