Ce que l’on sait : il est avéré qu’environ 50% des patients souffrant d’anorexie évolueront vers des troubles de type boulimique avec ou sans purge.

Ce que l’on apprend : il existe une corrélation positive entre l’importance de l’IMC avant l’anorexie et le risque de développer des troubles boulimiques avec purge.

Ce que cela change : l’IMC prémorbide pourrait être impliqué dans la nature et la trajectoire  des troubles alimentaires des patients.

Référence : Lantz EL, Gillberg C, Råstam M, Wentz E, Lowe MR.Premorbid BMI predicts binge-purge symptomatology among individuals with anorexia nervosa. Int J Eat Disord. 2017 Apr 22.

 Lien : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28432804

Guénolé Huon de Penanster; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.