Ce que l’on sait : Il est démontré que l’internalisation des modèles de minceur extrêmes véhiculés par les médias favorise l’émergence des TCA.

Ce que l’on apprend : Les mannequins de vitrine de boutiques de mode Londoniens ont été évalués par des échelles visuelles : 100% des mannequins féminins sont en insuffisance pondérale vs 8% des mannequins masculins, en particulier pour les boutiques ciblant une population jeune (<30 ans).

Ce que ça change : La corpulence des mannequins de vitrine utilisés dans les boutiques de mode féminines correspond à des niveaux de maigreur non compatibles avec un état physiologique de bonne santé.

Référence :Eric Robinson, Paul Aveyard. Emaciated mannequins: a study of mannequin body size in highstreet fashion stores. Journal of Eating Disorders. 2017; 5:13

Corinne Blanchet-Collet - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.