Ce que l’on sait :Les hommes présentent autant d’épisode d’hyperphagies que les femmes mais avec moins de perte de contrôle.

Ce que l’on apprend : Les hommes obèses interrogés décrivent peu de restriction alimentaire et d’insatisfaction corporelle mais un manque de conscience de soi lors des accès hyperphagiques

Ce que ça change : Les critères d’hyperphagie boulimique devraient être réétudiés pour éviter tout biais de genre.   

Référence : Appetite. 2017 Apr 29;116:184-195. doi: 10.1016/j.appet.2017.04.030. A qualitative analysis of men's experiences of binge eating.

Carey JBSaules KKCarr MM.

 Bérénice Segrestin - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.