Ce que l’on sait : les critères d’évaluation des études sur les résultats des traitements des troubles alimentaires portent souvent sur la rémission ou la diminution des symptômes.

Ce que l’on apprend : pour les personnes guéries, les critères de bien-être psychologique et d’acceptation de soi / résilience semblent primordiales.

Ce que cela change : à l’avenir, pour être pertinentes, les études devront intégrer ces critères dans l’évaluation de l’efficacité des traitements.

Référence : de Vos, J.A., LaMarre, A., Radstaack, M., Bijkerk, C.A., Bolhmeijer, E.T., Westherhof, G.J. Journal of Eating Disorders, 2017 Nov 1;5:34

Lien : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29118983

 

Contact : Guénolé Huon de Penanster ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.