Ce que l’on sait : 20 à 30% des patients souffrants de boulimie ont une activité physique (AP) excessive et compulsive.

Ce que l’on apprend : Moins de la moitié des patients avaient un niveau d’AP suivant les recommandations officielles. L’hyperphagie boulimique était associé à un niveau bas de capacité cardiorespiratoire (VO2max).

Ce que ça change : Une prise en charge par de l’AP adaptée de ces patients pourraient limiter l’apparition de comorbidité, notamment cardiovasculaire.

Source : Mathisen TF, Rosenvinge JH, Friborg O, Pettersen G, Stensrud T, Hansen BH, Underhaug KE, Teinung E, Vrabel K, Svendsen M, Bratland-Sanda S, Sundgot-Borgen J.2018, Body composition and physical fitness in women with bulimia nervosa or binge-eating disorder Int J Eat Disord. 2018 Feb 23. doi: 10.1002/eat.22841

Bérénice Segrestin (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)