Ce que l’on sait : Au cours de l’anorexie mentale, la réduction des apports caloriques conduit à une déplétion du pool total des protéines corporelles.

Ce que l’on apprend : Malgré la reprise de poids à 7 mois (+6.9 ± 4.5 kg), la renutrition n’était pas associée avec une normalisation du statut protéique. Ce dernier était davantage amélioré chez les patients pratiquant une activité physique au moins 3 fois par semaine.

Ce que cela change : Les stratégies thérapeutiques ne doivent pas seulement cibler une reprise pondérale mais également une restauration du statut protéique. La pratique d’une activité physique adaptée pourrait y contribuer.

Source: Incomplete total body protein recovery in adolescent patients with anorexia nervosa. Verena Haas, Dorothea Kent, Michael R Kohn, Sloane Madden, Simon Clarke, Julie Briody, Felix Fischer, Manfred J Müller and Kevin Gaski. Am J Clin Nutr, 2018;107:303–312.

Najate Achamrah
CHU Rouen
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.