La FFAB a besoin de vous !
La pandémie mondiale a encore augmenté la fréquence et la gravité des TCA et révélé l’insuffisance des ressources de soins disponibles. 
Donnez à la FFAB les moyens de former les professionnels spécialisés et de développer un réseau de soins de qualité.
L’avenir des personnes qui souffrent de TCA dépend d'un repérage et d'une prise en charge précoce et adaptée.
NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! 
Faites un don (via la plateforme HelloAsso) en cliquant sur le lien suivant ou le bouton ci-contre : bit.ly/don-tca-ffab

Ce qu'on sait : Le temps de la grossesse semble être associé à une amélioration de la symptomatologie chez la majorité les patientes avec TCA, tandis que le post-partum serait à haut risque.

Ce qu'on apprend : A 18 mois du post-partum, le pourcentage de femmes en rémission d'un TCA pré-existant est important (50% pour l'anorexie mentale, 39% pour la boulimie, 46% pour les EDNOS-P, 45% pour les BED), mais non systématique, et avec des changements possibles du type de TCA.

Ce que ça change : C'est une première étude réalisée sur une grande cohorte explorant les TCA dans le post-partum, qui souligne combien la grossesse semble avoir un effet favorable.

Référence: Knoph, C., Von Holle, A., Zerwas, S., Torgersen, L., Tambs, K., Stoltenberg, C., Bulik, C. M. and Reichborn-Kjennerud, T. (2013), Course and predictors of maternal eating disorders in the postpartum period. Int. J. Eat. Disord., 46: 355–368. doi: 10.1002/eat.22088

Auteur: Louise Avenet  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Anorexie Boulimie Info écoute

Qu'est-ce qu'un TCA?

Autodiagnostic

Espace presse