Veille scientifique
La Fédération Française Anorexie Boulimie (FFAB) est une association qui regroupe des spécialistes du dépistage, du diagnostic, de la prise en charge, du traitement et de la recherche sur les troubles du comportement alimentaire (TCA), ainsi que des représentants des fédérations et associations de familles et d'usagers.

Veille scientifique

Manger, trop ou trop peu, peut-il devenir une addiction ?

A la mi-mars, depuis plus de 20 ans, se déroule dans 62 pays dans le monde, la Semaine du Cerveau. En France, du 11 au 17 mars 2019, cet événement organisé par la Société des Neurosciences a impliqué plus de 35 villes où un public toujours plus nombreux (62 000 personnes en France, plus de 12 000 en Ile-de-France) rencontre les chercheurs en neurosciences

Cette année, pour la première fois, la maison Populaire de Montreuil accueillait des scientifiques venus, tout au long de l’après-midi du mercredi 16 mars 2019, pour faire découvrir le cerveau et les progrès faits par la Recherche en Neurosciences à travers des ateliers de sensibilisation, la participation aux ateliers de robotique et bande dessinée. En fin de journée, une assistance nombreuse participait au débat organisé par un trio de chercheurs de l’Institut de Psychiatrie et de Neurosciences de Paris (IPNP), INSERM UMRS-1266, Université Paris Descartes, Virginie Tolle (Chargée de Recherches à l’INSERM), Odile Viltart (Maître de conférences, Université de Lille) et Philibert Duriez (Chef de clinique à l’hôpital Saint Anne, Paris, doctorant). Ils ont joint leurs expertises pour donner à mieux comprendre comment le cerveau contrôle notre comportement alimentaire et sa question corollaire : Manger peut-il devenir une addiction ?

La pertinence des questions autour desquelles s’est construit ce débat reflète les interrogations et la quête d’informations que les troubles du comportement alimentaire (TCA) suscitent chez les personnes venues de tous horizons qui pourraient être des patients ou leurs proches...

Ce que l’on sait : les troubles du comportement alimentaires (TCA) se développent généralement au cours de l’adolescence et c’est également à cette période de leur vie que la plupart des patientes sont prises en charge. Des études récentes indiquent que 5% des femmes autour de la quarantaine souffrent de troubles du comportement alimentaires et qu’elles sont de plus en plus nombreuses à être admises dans les centres de soins spécialisés. Le pronostic des patientes qui entament des soins à cet âge est généralement plus défavorable. Cependant, peu de recherches sont menées pour caractériser ces patientes et développer des programmes de soins adaptés.

Ce que l’on apprend :  les auteurs ont comparé de manière transversale les caractéristiques cliniques de 3 groupes de patientes qui étaient adressées dans un service de soins spécialisés dans les TCA (18- 25 ans, 25- 40 ans, 40 ans et +). Les TCA des patientes âgées de plus de 40 ans étaient comparables aux deux autres groupes (sévérité du trouble alimentaire, conséquences psychosociales et détresse psychologique). L’âge de début des TCA était différent entre les groupes, le début des troubles étant plus précoce chez les plus jeunes (18-25 ans) que chez les deux autres groupes qui présentaient des âges de début de la maladie similaires. Le nombre de prises en charge antérieures n’était pas significativement différent.

Ce que cela change : les résultats de cette étude nous encouragent à promouvoir un repérage précoce des troubles et une réduction des barrières pour l’accès aux soins. Etant donné les points communs entre les groupes d’âge, il semblerait que les stratégies de soins soient aussi pertinentes et efficaces pour les femmes plus âgées même si les différences liées à l’âge doivent être prises en considération lors de la prise en charge.

Source : Eating pathology in midlife women: Similar or different to younger counterparts? Jenkins P.E. and Price T. International Journal of Eating disorders. 2018; 51: 3-9. DOI: 10.1002/eat.22810

Morgane Rousselet
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce que l’on sait : l’efficacité des programmes de prévention des TCA est modérée. Les programmes basés sur le mindfulness se développent et semblent prometteurs pour les TCA mais ces programmes n’ont pas été évalué de manière systématique jusqu’à présent.

Ce que l’on apprend : les études comparant les participants aux programmes basés sur le mindfulness et les participants sur liste d'attente montrent que les programmes de mindfulness réduisent significativement les préoccupations et les pensées négatives liées à l'image corporelle. En comparaison d'autres programmes de prévention des troubles des conduites alimentaire, le mindfulness améliore significativement l'estime de soi.

Ce que cela change : les conclusions de la méta-analyse sont limitées du fait du manque d'études dans le domaine mais suggèrent que les programmes de prévention des troubles des conduites alimentaires basés sur le mindfulness pourraient réduire les facteurs de risque de trouble du comportement alimentaire et développer les facteurs protecteurs.

Source : Mindfulness-based eating disorder prevention programs: a systematic review and meta-analysis. Beccia A.L., Dunlap C., Hanes D.A., Courneene B.J. Mental Health & Prevention. 2018 (9): 1-12

Morgane Rousselet
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L'annuaire national des centres de soins TCA 2017 est disponible !

Annuaire 2017 de la FFAB

La présente réédition du premier annuaire paru en 2015 a permis d’actualiser la présentation de chaque équipe, service, centre ou réseau déclarant avoir une activité spécialisée dans le champs des TCA. Pour chaque référence, sont indiqués le nom et les coordonnées du ou des correspondants TCA, les coordonnées de la structure mais pas son degré de spécialisation. 

L’annuaire 2017 contribue grandement à l’établissement de la cartographie nationale de toutes les structures, tous les établissements de soins, d’enseignement et de recherche dans le domaine des TCA. Cette cartographie très précise, réalisée en partenariat avec la Direction Générale de l’Organisation des Soins du Ministère des Solidarités et de la Santé, est le fruit d’un projet initié par l’AFDAS-TCA, devenue la FFAB en 2017, en collaboration avec la FNA-TCA, afin de mettre en place, enfin, une réelle structuration de la filière de soins.

Destiné prioritairement à tous les professionnels concernés par les troubles alimentaires, l’annuaire national des centres de soins TCA s’adresse également aux patients et à leurs familles, afin de mieux les informer sur les soins adaptés et accessibles pour eux, à proximité de chez eux.

Consulter l'annuaire 2017 en PDF

Anorexie Boulimie Info écoute

Qu'est-ce qu'un TCA?

Autodiagnostic

Espace presse